Kerry Ellis & Brian May – Amazing

Kerry Ellis & Brian May – Born Free Tour – La Cigale, Paris – le 8 juillet 2013

Pourquoi ce concert était merveilleux ?

BRIAN_MAY

Parce que la première partie, assurée par le talentueux Jon Allen, a mis la barre haute, notamment avec le titre «Last orders» qui a plané sur la Cigale…

Parce qu’à quelques minutes de la montée sur scène du légendaire guitariste de Queen, on ne peut s’empêcher de repenser à cet incroyable groupe qui a révolutionné la scène internationale du rock (150 millions d’albums écoulés à travers le monde) avec ses tubes incontournables (Bohemian Rhapsody, We will rock you, Under pressure, Somebody to love, Another one bites the dust, I want to break free, We are the champions, The show must go on, Is this the World we created…).

brian and kerry

Parce que l’entrée en scène est sobre, à deux, main dans la main sous les acclamations d’un public littéralement survolté. Parce que tout est simple, épuré, comme à la maison. L’impression de passer un moment privilégier.

Parce que Kerry Ellis a une voix absolument sublime.

Parce que le Dr Brian May est toujours aussi impressionnant.

Parce que la playlist est juste parfaite, un mélange de chansons originales et de reprises des Beatles, de Kansas, de Queen… Kerry s’est même laissé tenter par un couplet en français «plaisir d’amour».

Parce que l’esprit est beau… « Born free foundation« 

Parce que l’authentique Red Special est montée sur scène et s’est libérée dans des solos venus d’ailleurs.

Red Special

Parce qu’il n’y a plus de doute, Freddie est dans la salle. « Life is real ». Quand son visage apparaît sur l’écran au beau milieu de la chanson la salle toute entière a rendu un véritable hommage à la plus grande voix du Rock en se levant dans un tonnerre d’applaudissements. “Seriously guys, you are the best audience I ever seen… Thank you so much.”  Une « standing ovation » d’une intensité incroyable, chargée d’émotion qui a visiblement touché le frère de cœur de la star disparue en 1991.

f.mercury1

 Les légendes ne meurent jamais. The show still goes on…